Le rachat d’OOCL par COSCO toujours en attente du feu vert américain | Mer et Marine

La consolidation continue… ou peut-être pas, dans le secteur maritime.

Les grandes compagnies en absorbent de « plus petites », mais lorsqu’il s’agit de toucher aux actifs américains, la question devient parfois épineuse. Gardons en mémoire l’épisode de 2006 quand DP World avait racheté P&O Ports puis quasi immédiatement revendu les actifs américains de la côte est à American International Group. L’histoire se répéterait-elle ? Nous le saurons donc bientôt.

Il n’en reste pas moins qu’une telle fusion, si elle aboutit, bouleversera encore le monde maritime, puisque prendre la place du numéro 3 ne devrait pas laisser notre fleuron français indifférent !

Alors que la date butoir du 30 juin approche, COSCO n’a toujours pas reçu l’aval des autorités américaines pour la reprise de l’armement OOCL. La compagnie chinoise COSCO est en effet engagée depuis juillet 2017 dans le rachat de l’armement Orient Overseas Container Line (OOCL) de Hong-Kong. L’opération est estimée à 6.3 milliards de dollars. Le rachat est pour l’instant en attente des dernières autorisations, notamment celle du Comité sur l’investissement étranger aux États-Unis (CFIUS) qui étudie les risques portant sur la sécurité nationale. La décision de ce dernier est rendue nécessaire du fait de la concession du terminal conteneurs de Long Beach par OOCL. Pour l’instant, le Comité n’a pas encore rendu d’avis favorable.

via Le rachat d’OOCL par COSCO toujours en attente du feu vert américain | Mer et Marine

mdesiderio

Fondateur de MILLE407 SAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :