Le nombre de personnes déplacées dans le monde atteint un nouveau record

Ces déplacements de masse des populations vont entrainer, à très grande échelle, des besoins en matière d’infrastructures et de services que les pouvoirs publics et notamment les bailleurs de fonds internationaux devront mettre en oeuvre et financer. Les camps de réfugiés devenant pour certains quasi-sédentaires, faute de meilleures conditions pour accueillir ces populations, il faudra apporter et créer les structures nécessaire à des conditions de vie aussi décentes que possible. Le développement passe aussi par-là et ce challenge sera parmi les plus complexes à relever dans tous les secteurs : fourniture d’eau potable et de nourriture, hygiène et santé, transports et énergie, éducation, etc.

Selon le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU, 68,5 millions de personnes ont été déplacées en 2017. Soit 2,9 millions de plus en un an.

C’est l’équivalent de la population française déplacée en une année. Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le nombre de réfugiés et de déplacés internes suite aux conflits dans le monde s’est élevé à 68,5 millions en 2017. Il s’agit d’un nouveau « record », pour la cinquième année consécutive et d’un triplement depuis 2000.

Dans son rapport annuel dévoilé ce mardi, le HCR décrit précisément la situation de ces personnes déplacées de force à travers le monde. Cette catégorie inclut les réfugiés qui sortent de leur pays d’origine, les demandeurs d’asile et les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays.

via Le nombre de personnes déplacées dans le monde atteint un nouveau record

mdesiderio

Fondateur de MILLE407 SAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :