La course au gigantisme continue…

Les plus grands armateurs mondiaux ne cessent leur course effrénée au gigantisme des navires. Quand il y a 10 ans, certains d’entre eux affirmaient que les navires ne contiendraient pas plus que 10 000 EVP, nous avons progressivement dépassé 12, 16, 20 et aujourd’hui 22 000 EVP dans les navires.

« Après CMA CGM mi-septembre, c’est au tour de l’armateur suisse Mediterranean Shipping Compay d’annoncer la commande de porte-conteneurs de 22.000 EVP, la plus forte capacité vue jusqu’ici. […] »

Cette croissance, apparemment sans fin, s’arrêtera-t-elle un jour ? En attendant, les terminaux doivent s’adapter sans cesse pour accueillir ces navires géants, avec des infrastructures (quais, rails, poutres, bollards, etc.) toujours plus résistants et des équipements de manutention (portiques) toujours plus hauts, plus lourds, plus longs.

Y a-t-il un sens économique réel derrière cette évolution ? Au regard des taux de frets, de la demande de transport et des coûts actuels du pétrole, ne faut-il pas raison garder et exploiter au mieux la flotte existante ?

Qui ou quoi pourra stopper ce phénomène ? S’il doit être stoppé…

via MSC commande 11 géants de 22.000 EVP | Mer et Marine

mdesiderio

Fondateur de MILLE407 SAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *